Barres, tubes, tôles, poutrelles, ... le catalogue des profils disponibles auprès des grossistes en acier est vaste.

Profils en acier divers

Les produits laminés à chaud

Les aciéries produisent des blocs d'acier grossiers, les "demi-produits", que l'on nomme billettes, brames ou blooms selon leurs dimensions. Pour leur donner leur calibre définitif, il faut les réchauffer et les pousser à travers plusieurs rouleaux. Ce processus de fabrication s'appelle le laminage à chaud. Les formes des rouleaux et l’effet de compression modifient le profil et l’épaisseur de la matière, mais aussi sa structure et ses caractéristiques mécaniques.

Le laminage à chaud se fait en quatre étapes :

Durant le refroidissement, l'acier se rétracte légèrement. Les dimensions des barres laminées à chaud ne seront pas très précises. Leurs arêtes ne seront pas vives et les angles droits pourraient ne pas être parfaits. Les profils en acier laminés à chaud sont utilisés quand des dimensions minutieuses ne sont pas requises. Il en existe de toutes formes : plats, cornières, ronds, poutrelles, tôles, rails, ...

Les produits laminés à chaud sont recouverts d'une couche de calamine. C'est une couche irrégulière d'oxydes de fer qui se crée à la surface des pièces en acier ou en fonte lorsqu'elles sont chauffées à une température supérieure à 575°C. Sa teinte sombre et sa texture peuvent être appréciées et conservées comme finition.

Tôle d'acier laminée à chaud

Les produits laminés à froid

Les produits laminés à chaud peuvent ensuite subir d'autres modifications à température ambiante. Ils peuvent par exemple être tirés à travers des filières pour acquérir des dimensions plus précises. Ces barres sont appelées "acier étiré". Elles sont plus droites et leurs arêtes sont plus vives. Leur aspect extérieur est différent des barres laminées à chaud : la calamine qui les recouvre a été enlevée, leur surface est plus lisse et régulière. Les caractéristiques mécaniques de la matière sont également modifiées par les pressions subies pendant l'étirage : l'acier est devenu plus dur.

Les tôles laminées à chaud peuvent aussi être laminée à froid afin d'être affinées et durcies. Elles doivent au préalable être décapées dans des bains d'acides pour être débarrassées de la couche d'oxyde qui les recouvre.

D'autres procédés de laminage à froid existent : les barres d'acier peuvent être rectifiées par meulage, écroûtage, tournage, ...

Les profilés formés à froid

Les profilés formés à froid sont ceux fabriqués à partir de tôles. Ils peuvent être ouverts (cornières, U, ...) ou fermés et creux : les tubes.

Pour fabriquer les tubes, des tôles d'épaisseurs minces ou moyennes sont repliées et soudées. Les soudures sont longitudinales pour les plus petits profils, ou hélicoïdales pour les diamètres et les épaisseurs plus importants. Les tubes sont ronds, mais aussi carrés ou rectangles, ou de géométries beaucoup plus complexes (utilisées par exemple pour construire des châssis ou des portes).

Ils utilisent moins de matière et sont donc plus légers que les profils laminés à chaud. Leurs arêtes, résultant du pliage de tôles, ne seront pas vives mais arrondies.

Les produits extrudés

L’extrusion est l’opération durant laquelle un matériau est poussé à travers un trou pour qu'il en prenne la forme. Ce procédé est utilisé avec tout types de matériaux : de l'argile, du caoutchouc, les plastiques, des pâtes alimentaires, ... L'extrusion des métaux est possible à chaud et à froid. L'aluminium est un métal qui s'y prête très bien.


D'autres procédés permettent la mise en forme et l'affinage de produits métalliques. En plus du laminage et de l’extrusion, à chaud et à froid, on peut évoquer le moulage, le forgeage, le matriçage, l'estampage, le tréfilage, l'emboutissage, ... Chaque procédé a ses avantages et apporte des caractéristiques particulières au produit fini.


Ces profils et ces tubes disponibles chez les grossistes sont appelés les "produits finis" de la métallurgie. La plupart sont couramment disponibles en longueur de 6 mètres et parfois jusqu'à 15 mètres. Des normes réglementent leur qualité, leurs formes, leurs dimensions, l'aspect et l'état de leur surface. Il en existe de multiples variations mais l'artisan n'en aura à sa portée qu’un nombre limité. Il devra imaginer ses projets en fonction de ce qu’il pourra se procurer.